BACKSTAGE

Cristallisations Hivernales

La poésie dans la rigueur et la régularité dans l’instinct sont au cœur de cette collection.
Dans les créations de Christine Phung, la couture se fait mathématique : à la fois précise
et spontanée – tout comme la femme qui portera les pièces Leonard Paris.

Une jeune femme se promène dans une carrière de marbre à Carrare en Italie. Autour d’elle, ces roches naturelles striées, rouges, bleu nuit, violines forment
une géométrie organique dont seule la nature détient le secret.

Géologie poétique ou Land Art accidentel, cet équilibre entre le graphique et l’organique lui donne des envies créatives. La voilà qui rêve de se draper dans ce paysage minéral veiné.

Ainsi naissent des imprimés de marbre, teintés, travaillés en plissés, et sculptés pour un effet de marqueterie trompe-l’œil. La fleur, élément historique de la Maison Leonard,
apparaît au fil de la collection, citant les pousses folles qui surgissent entre deux roches comme un éclat de couleur, et les orchidées roses comme figées dans de la glace.
En fourrure polychrome, imprimés, rebrodés ou reconstitués en patchworks, ces bourgeonnements sont rendus abstraits, architecturaux.

Un jacquard de marbre est retissé pour y glisser de riches reflets. Des matières moelleuses apportent une couche de sensualité contrastant avec la rigueur graphique de la collection. L’alpaga blanc comme neige est épais et enveloppant, le drap de laine aux imprimés marbres propose douceur et modernité.

Afin d’explorer la nature à sa guise, notre aventurière imagine des pièces comme des blazers épurés et des blousons sportifs mais sublimés, apportant une touche fonctionnelle à la collection. Elle crée un vestiaire actuel lui permettant d’être en osmose avec son environnement et libre de ses mouvements.

Les robes plissées aux imprimés fleuris se muent en rayures, évoquant un processus de fusion et de cristallisation. Cette métamorphose suggère une connexion entre les éléments, végétaux, minéraux et animaux.

La poésie dans la rigueur et la régularité dans l’instinct sont au cœur de cette collection. Dans les créations de Christine Phung, la couture se fait mathématique : à la fois précise et spontanée – tout comme la femme qui portera les pièces Leonard Paris.

Crédit photos : Alexandr Kozhin Photographer – Sashurako

 

Autres Articles